Comment estimer une œuvre d’art ?

Les œuvres d’art peuvent se présenter comme une décoration, mais elles valent plus . Nietzsche affirme dans son citation : « nous avons l’art afin de ne pas mourir de vérité ». Alors, elles parlent, communiquent et reflètent une autre réalité pourvus de divers sens. Comment alors les estimer ?

Comprendre les oeuvre d’arts

Une œuvre d’art se présente comme une création esthétique originale, proposé par un artiste suivant un contexte. Elles sont, dans la plupart de cas, tangibles et portables. Elles peuvent aussi être considérées comme un moyen pour l’artiste de s’exprimer, de raconter son histoire et de montrer ce qu’il ressent. Il existe donc plusieurs sortes d’œuvres artistiques comme les arts visuels, la musique ou la littérature. Mais de nos jours, et pour un profane, elles peuvent se résumer à des tableaux, des peintures, des photographes, des sculptures ainsi qu’à des collages et des aquarelles.

Les raisons d’appréciation d’une œuvre d’art

Estimer une œuvre d’art découle du désir de connaître sa valeur. Elle proviendrait également de la soif de compréhension de son passé. Le désir du propriétaire ou d’un futur acquéreur de vérifier l’authenticité de l’objet joue également un grand rôle. Actuellement, les intéressés sollicitent aussi l’avis d’un expert pour déceler la présence d’une rectification ou d’une réparation. L’estimation peut donc avoir comme finalité la vente, le remplacement et la certification d’authenticité de l’objet. Cette tâche incombe souvent au commissaire-priseur si le but est de vendre l’œuvre d’art, et à un expert si le propriétaire envisage d’assurer son bien.

Les outils nécessaires pour estimer une œuvre d’art

Contrairement aux amateurs, un connaisseur peut facilement, dans certains cas, estimer la valeur d’une œuvre d’art dès le premier coup d’œil. Le professionnel aura besoin, pour une étude plus poussée, d’utiliser les outils nécessaires pour accomplir parfaitement sa fonction à savoir une loupe éclairante, un microscope ainsi qu’une lampe ultra-violette. Il pourra aussi se documenter par l’intermédiaire des catalogues, des lettres et des publications afin d’y voir un peu plus clair et d’ émettre un avis précis. En outre, ladite personne pourra toujours se renseigner auprès des musées, des galeries d’art, que ce soit virtuel ou pas, des fondations, mais également, chez les proches du créateur. Et si ces ressources ne suffisent pas, le responsable de la valorisation peut faire appel à d’autres experts, à des techniciens de laboratoire et aux historiens d’art. Estimer une œuvre d’art nécessite donc une connaissance du domaine avancée.