François-Xavier Lalanne : Le sculpteur et graveur français

Nous parlerons ici de la sculpture et de la gravure inclassable dans l’univers de l’art décoratif. François-Xavier Lalanne et sa femme Claude Lalanne ont offert au grand public quelques œuvres et créations mémorables et basées, en général, sur le monde animal. Ils appartiennent au cercle fermé artistes majeurs du XXe siècle. Nous allons évoquer leur parcours et réalisation.

Parlons de l’artiste François-Xavier Lalanne

Né en 28 août 1928 à Agen. L’artiste a suivi des études de dessin, de sculpture et de peinture à Paris. Son parcours semble être évident depuis son adolescence pour son penchant pour l’art et la décoration. De ce fait, il a commencé très tôt puisqu’en 1950, juste un an après ses études il a entamé ses premiers pas dans le monde de la décoration en ornant la nouvelle boutique parisienne Dior, à côté d’Yves Saint-Laurent. Ses amis Constantin Brancusi, René Magritte, Salvador Dali ont organisé avec lui sa première exposition à Paris en 1952.

Son parcours aux côtés de Claude Lalanne, sa femme

En 1956, il décide de travailler avec sa campagne Claude Lalanne, à eux deux, ils ont créé des œuvres inspirées du monde animal. Le graveur français commençait à s’imposer et à dicter son style dans son domaine. Les époux Lalanne entame la conception des sculptures d’animaux domestiques comme le « mouton », ou sauvage comme le « rhinocéros ». Ils essaient de démontrer le côté fonctionnel des produits artistiques, ils ont voulu avec leurs créations restituer à la culture un usage dans l’art. Et la nature et le monde animal leur offrent une infinité de formes à exploiter, à sculpter. Nous ne pouvons pas citer les œuvres de Lalane sans parler de son sujet de prédilection, les bêtes.

Les œuvres signées Lalanne

Les Lalanne ont à leur actif une multitude d’œuvres, nous allons en citer quelques-unes afin de nous donner un aperçu de leurs créations et le genre d’artistes qu’ils étaient. François-Xavier Lalanne, sculpteur de renom et inclassable, a commencé par une exposition personnelle en 1952. Après cela, ses réalisations se sont succédé : « trois oies en bronze » sur la place du marché de Sarlat-la-Canéda, « oiseau du jardin à bascule » en acier poli et cuivré. Ils ont organisé des expositions mémorables : en 1991, au Château de Chenonceaux « Les Lalanne », en Mars-Août 1998  « Les Lalanne à Bagatelle », juillet 2010 au Musée des arts décoratifs de Paris « rétrospective consacrée à François-Xavier Lalanne et Claude Lalanne.