Alexandernote Sandy Calder : Un sculpteur et peintre américain

Alexandernote Sandy Calder est avant tout un artiste hors du commun. Il s’est spécialisé dans la sculpture, la peinture. Il a choisi le mouvement Art cinétique, a reçu comme distinction le « Lion d’or », la « médaille présidentielle de la Liberté », le Kaiserring de Goslar » en 1977. Découvrons son parcours artistique dans cet article dédié.

Qui est Alexandernote Sandy Calder ?

Il a vu le jour le 22 juillet 1898 à Lawton en Pennsylvanie, c’est un peintre et sculpteur américain. Fils d’une famille aisée d’artistes, ses parents Monsieur et Madame Calder, sont tous les deux connus dans l’art et la peinture. De ce fait, Alexander Calder, baignait déjà dans l’art depuis son enfance. Il faut retenir que la famille Calder est faite de peintres de génération en génération. Toute fois Alexandernote Sandy Calder est ingénieur de formation, chose fascinante, il préférait la peinture qu’il pratiquait déjà avec les outils de son père. Sculpteur, jusque dans ses veines, enfant, il fabriquait des jouets pour sa sœur.

Les œuvres d’Alexandernote Sandy Calder

Il produisait des œuvres que Marcel Duchamp qualifierait de « mobile », ce sont des ouvrages aux formes animées. En 1926, il part pour la France, où il a publié des esquisses d’animaux sous le titre « Animal Sketchings ». Son art est presque ludique, fantasque, c’est un artiste passionné de cirque. Rien de moins étonnant si l’un de ses œuvres en est consacré : « Cirque de Calder ». Il utilisait des matériaux propres à son caractère comme des fils de fer tordus ou des chiffons. Ce qui est surprenant c’est qu’Alexandernote Sandy Calder joue un rôle bien précis dans ses représentations, il est le « maître des cérémonies ».

Qu’est-ce qu’Alexandernote Sandy Calder a légué au monde de l’art ?

Son parcours a été exceptionnel et remarquable, de par sa personnalité, mais aussi par son savoir-faire dans les objets animés et artistiques à thème. Dans les années 30, il est avec les artistes avant-gardistes français comme Piet Mondrian qui lui a imposé une influence majeure. Il a adopté le style abstrait par la suite avec ses « fils de fer ». Notre artiste aurait de son vivant eu beaucoup d’expositions « les mobiles » entre autres : peints en noir et blanc, pour la Galerie Vignon. Ce sont des sculptures en mouvement soutenues par de petits moteurs. Les mobiles sont même passés à la télévision en 1938 sur BBC.